Déphasage des programmes scolaires par rapport au contexte burkinabè(deuxième partie et fin)

//

La question écrite du député Alexandre J. SANKARA est relative à «l’élaboration d’un programme scolaire vérita- blement burkinabè». En date du 28 mai 2013, le ministre délégué chargé de l’alphabétisation, dans sa réponse écrite, convient que «les contenus des programmes scolaires sont dépassés et nécessitent une réécriture pour les mettre en phase avec les finalités actuelles du système éducatif.»

Question

Madame la ministre,

SANKARA  J. AlexandrePourquoi continue-t-on 50 ans après l’indépendance du Burkina Faso, à enseigner aux enfants que la préhistoire est la période qui s’étale depuis l’apparition de l’homme sur terre jusqu’à l’invention de l’écriture ? Ce qui est une absurdité. A quand l’élaboration de programme scolaire véritablement burkinabè ?

 

 

Réponse(suite)

Suite aux recommandations des Etats généraux de l’Education (1996), une nouvelle réforme de l’Education est en marche depuis 2007. Dans le cadre de cette réforme, les curricula des divers ordres d’enseignement doivent être révisés. A l’heure actuelle et pour ce qui est du MENA, la relecture des programmes de 1989- 1990 est en cours, pour en proposer une nouvelle articulation qui soit sous la forme d’un curriculum avec des contenus adaptés aux besoins et attentes de l’Etat et des populations. Toutefois, le processus prend un certain temps. A cet effet, une planification de la réécriture des programmes est faite et le processus de mise en œuvre est en cours.

Ministre DickoCette planification s’articule comme suit:

  • PHASE 1 : Etat des lieux (déjà réalisé)
  • PHASE 2 : Relecture et écriture des nouveaux programmes

Etape 1 : détermination des compétences attendues en fin de cycle et de sous-cycle;

Etape 2: détermination des champs disciplinaires ou des matières d’enseignement;

Etape 3: détermination et organisation des contenus des nouveaux programmes en sous-cycles;

Etape 4: élaboration des instruments de cadrage;

Etape 5: écriture des programmes en sous-cycle sous forme curriculaire;

Etape 6 : lecture et réécriture des manuels scolaires et guides;

  • PHASE 3 : Validation technique et politique

Etape 1: validation technique des nouveaux programmes et des instruments de cadrage.

Etape 2 : validation institutionnelle des nouveaux programmes.

  • PHASE 4 : Expérimentation et implantation des nouveaux programmes et des instruments de cadrage

Etape 1: élaboration d’un protocole expérimental;

Etape 2: mise en expérimentation des nouveaux programmes et des instruments de cadrage dans les écoles en une année scolaire;

Etape 3: suivi-évaluation de l’expérimentation;

Etape 4: finalisation des nouveaux programmes.

Etape 5: Formation des acteurs chargés de la mise en œuvre

Etape 6 : dotation des nouveaux programmes et instruments de cadrage aux acteurs de l’enseignement.

L’état des lieux dont les résultats ont fait l’objet d’un atelier tenu à Manga du 18 au 22 avril 2012 a impliqué les représentants du MESS, du MASSN, de l’Université de Ouagadougou, de l’ENSIUK de Koudougou, des partenaires sociaux de l’éducation et d’autres personnes ressources. Il reste à poursuivre avec les autres activités pour aboutir à terme à la réécriture de programmes adaptés pour nos écoles primaires.

Pendant à la question des programmes, celle relative aux manuels scolaires est très importante. La révision des pro- grammes va donc de pair avec celle des manuels scolaires qui en sont les instruments de mise en œuvre.

S’agissant de la question précise sur les notions d’histoire et de préhistoire, les définitions ont effectivement évolué et pour le cas précis de l’Afrique, les informations fournies par un professeur d’histoire de l’Université de Ouagadougou que nous avons consulté a confirmé que la préhistoire commence avec l’apparition de l’homme sur terre jusqu’à la découverte des métaux, notamment le fer pour l’Afrique.

En tout état de cause, les commissions chargées de l’élaboration ou de la réécriture comprennent obligatoirement un spécialiste des disciplines concernées. Cela pour dire que dès que les manuels seront relus après la réécriture des programmes, toutes les informations seront actualisées et mises à jour. Dès que la révision en cours des programmes sera achevée, le ministère entamera la réécriture progressive et conséquente de tous les manuels scolaires.

Au terme de mes réponses aux préoccupations, honorable député, permettez-moi de vous remercier et de vous exprimer toute ma gratitude au nom du Gouvernement, pour l’intérêt constant que vous portez à l’éducation en général, et à l’éducation de base et de l’alphabétisation en particulier.

Les thématiques abordées sont d’actualité et extrêmement importantes dans la conduite de mon département. Aussi je réitère mes remerciements et ma reconnaissance aux honorables députés qui ont eu l’amabilité de les aborder.

Je vous prie d’agréer, honorable député, l’expression de ma haute considération.

Amadou Diemdioda DICKO

Officier de l’Ordre national

 

À propos

La Voix du Juriste est une start-up du type Legal tech, elle fait la promotion de l’accès à la Justice par l'information et les services juridiques.

Tagged with: ,
Publié dans Actualité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Conseil Juridique

Entrez votre adresse mail pour suivre ce site et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 4 496 autres abonnés

Publicité
Suivez-nous sur Twitter
%d blogueurs aiment cette page :