« Nous, Peuple souverain du Burkina Faso »

une foule impressionnante« un million de personnes dans les rues » ou encore « mobilisation historique » tels sont les mots des médias nationaux et internationaux pour designer la marée humaine qui a inondé les avenues de Ouagadougou ce 28 octobre. Si la mobilisation à Ouagadougou n’a échappé à personne, la mobilisation dans les autres villes du pays l’a été tout autant, les villes de l’intérieur ont connu une forte participation des populations aux manifestations.

Nous avons pu remarquer que l’administration, les commerces, les banques, les stations sont restés fermés toute la journée d’hier et ce sur toute l’étendue du territoire nationale. Hommes, femmes, enfants, élèves, étudiants, fonctionnaires, commerçants et braves paysans, tous étaient présents et avec un seul mot d’ordre: »la non révision de l’article 37 de la Constitution ». On peut se demander quelles sont les causes d’un tel engagement et à une telle échelle? L’opposition est-elle plus crédible aujourd’hui? est-elle mieux organisée? le vent de la démocratie souffle t-il sur le Burkina Faso? ou simplement les Burkinabè font comme certains citoyens du reste du monde qui aspirent à une bonne gouvernance ou à un respect des normes constitutionnelles? jusqu’à où ira le peuple?

De ces interrogations ,on pourrait s’attendre à une multitude de réponses. Politiquement, les Constitution sont le condenséboutiques fermées (2) des aspiration des peuples; jetons-y un coup d’œil, peut-être pourrait- on trouver des réponses à cette situation?

le préambule de la Constitution burkinabè pourrait nous apporter quelques éclairages. Les premières lignes nous donnent  une idée des réelles motivations du Peuple. En effet, il est inscrit:

« Nous, Peuple souverain du Burkina Faso ;

CONSCIENT de nos responsabilités et de nos devoirs devant l’histoire et

devant l’humanité ;

FORT de nos acquis démocratiques ;

ENGAGE à préserver ces acquis et animé de la volonté d’édifier un Etat de

droit garantissant l’exercice des droits collectifs et individuels, …

REAFFIRMANT notre attachement à la lutte contre toute forme de

domination ainsi qu’au caractère démocratique du pouvoir ; »

Slogan de manifestantsCes mots à eux-seuls pourraient démontrer la détermination du Peuple Burkinabè a s’assumer et à ne pas trahir ses idéaux. Ce consensus autour de la protection vaille que vaille de la Constitution n’est ni au soutien à l’opposition, ni un rejet de Blaise COMPAORE, mais un attachement et une fidélité à ses valeurs et principes. Le message du peuple est clair et ceux qui sont censés le représenter doivent en tenir compte et traduire fidèlement cette volonté. l’histoire retiendra les amis et les ennemis du Peuple. Espérons que les politiques seront attentifs  à cette voix et seront s’inscrire dans les belles page de l’histoire.

Le Directeur de Publication
//

À propos

La Voix du Juriste est une start-up du type Legal tech, elle fait la promotion de l’accès à la Justice par l'information et les services juridiques.

Tagged with: , , ,
Publié dans Actualité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :