BURKINA FASO: L’insurrection populaire du 30 et 31 octobre 2014 serait-il un coup d’état déguisé ?

Revolution-au-Burkina-Faso-30-octobre-2014-armee-reculeL’insurrection populaire du 30 et 31 octobre 2014 serait-il un coup d’état déguisé ?pourrait-on se demander, tant les évènements des dernières heures semblent le démontrer. Sinon, comment le régiment de sécurité présidentielle (RSP) peut-il demander le départ sans condition du Premier Ministre, arguant le motif qu’il n’a plus leur confiance. Naturellement, la question qui vient toute de suite à l’esprit est celle-ci : de qui Zida tient son mandat ou encore sa fonction de premier Ministre ? du Peuple ou du RSP ? quel est le deal que Zida refuse aujourd’hui d’honorer? Ceux qui avaient dès le lendemain de l’insurrection proposé la dissolution pure et simple de ce corps n’étaient-ils pas des visionnaires ?voyant en celui-ci une menace potentielle contre la transition, un corps dévoué à la protection de l’ancien Président et de ses intérêts. Comment comprendre que pendant que le pays retrouvait la normalité : les institutions fonctionnant en plein régime, une certaine embellie de l’économie et la reprise des activités de tous les partis politiques ou presque; le RSP décide de mettre un coup de frein à la bonne marche de la Transition (un cas devenu un modèle en Afrique) pour des raisons d’ordre corporatiste. Sabotage de la transition ou juste pour rappeler leur rôle dans l’insurrection ou du moins, la situation de l’insurrection populaire prise en otage. On aurait pensé que pour l’intérêt de la Nation et pour éviter que le pays ne soit sous le coup de sanctions internationales, nos vaillants militaires de ce prestigieux corps d’élite, nous fassent l’économie d’une telle forfaiture. Une telle démarche consiste à mettre à dos le peuple, le peuple fasse à sa responsabilité, celle de défendre sa révolution acquise au prix de son sang et de sa sueur. Si besoin en était de rappeler le proverbe du Professeur KI-ZERBO: » Nan laara an Saara »

Le Directeur de publication

À propos

La Voix du Juriste est une start-up du type Legal tech, elle fait la promotion de l’accès à la Justice par l'information et les services juridiques.

Publié dans Actualité
One comment on “BURKINA FASO: L’insurrection populaire du 30 et 31 octobre 2014 serait-il un coup d’état déguisé ?
  1. […] Images prise à 11h30 à la place de la Révolution […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :