LE NUCLEAIRE AU BURKINA FASO(Première partie)

Parler du nucléaire au Burkina Faso peut paraitre surprenant tant notre pays n’a ni centrale nucléaire, ni de mines d’uranium, de thorium ou ni d’armes nucléaires.

nucleaireCette perception a priori compréhensive ne résiste pas à une analyse profonde quand l’on s’évertue à étudier les différents usages possibles de la technologie nucléaire.

Mais avant de nous appesantir sur le nucléaire au Burkina Faso, il me semble indiqué de chercher à examiner le droit qui l’encadre. Matière nouvelle dans notre ordonnancement juridique, le droit ne demeure pas moins un champ fertile de recherche tant il connait un essor formidable dans les Etats.

Dans le cadre de cet exposé, première d’une série d’écrits sur le droit nucléaire au Burkina Faso, il s’agira de présenter le cadre juridique(I) et institutionnel(II) du nucléaire et les usages de la technologie nucléaire au Burkina Faso(III) et la coopération avec l’Agence Internationale de l’Energie Atomique(IV).

Le droit nucléaire peut être défini comme l’ensemble des normes juridiques spéciales formulées en vue de règlementer la conduite de personnes morales ou physiques menant des activités se rapportant aux matières fissiles, aux rayonnements ionisants et à l’exposition aux sources naturelles de rayonnement.

L’objet du droit nucléaire est d’offrir aux différents acteurs du domaine, un cadre juridique permettant de mener des activités ayant trait à l’énergie nucléaire et aux rayonnements ionisants d’une manière qui protège convenablement les individus, les biens et l’environnement.

La technologie nucléaire est de nos jours une science dont l’utilisation couvre des domaines multiples et variées. Elle offre des réponses pertinentes et efficaces à certaines préoccupations de l’homme notamment en matière de développement.

Le Burkina Faso, loin d’être un pays nucléaire fait usage de certaines techniques nucléaires. C’est la raison pour laquelle il dispose de règles juridiques et d’institutions chargées de gérer la problématique du nucléaire de même qu’elle a développé une coopération fructueuse avec l’Agence mondiale chargée de réguler les usages du nucléaire.

  1. Antoine KABORE, Magistrat,

Diplômé du Nuclear Institute Law de l’Agence Internationale pour l’Energie Atomique de Vienne(Autriche)

Diplômé de 3 ème Cycle en Sciences Politiques

À propos

La Voix du Juriste est une start-up du type Legal tech, elle fait la promotion de l’accès à la Justice par l'information et les services juridiques.

Tagged with:
Publié dans Droit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :