Un quota des jeunes sur les listes électorales : pour ou contre ?

les vainqueursÀ la question d’un quota des jeunes sur les listes électorales : pour ou contre, le choix peut sembler évident pour les jeunes, mais le constat est quelque peu surprenant. Appelés à s’exprimer sur la question, la majorité des participants (jeunes) s’est déclarée contre le quota et cela lors du concours de plaidoirie organisé dans le cadre du projet « Appui à la participation et à l’influence des jeunes dans la transition au Burkina Faso » par l’Institut Général Tiémoko Marc Garango pour la gouvernance et le développement (IGD) et la Fondation internationale du parti centre suédois (CIS),

Tenue à l’Université Ouaga II, le samedi 15 août 2015, la compétition a opposé 4 équipes de jeunes : PYPA (Program for Young Politicians in Africa), cellules CGD Ouaga (le Centre pour la Gouvernance Démocratique), MBDC (le Mouvement Burkinabè pour le Développement et le Civisme) et CODEFEC (le Collectif des Femmes pour la Défense de la Constitution).

Trois équipes sur quatre ont plaidé contre le quota des jeunes sur les listes électorales. Pour elles, le quota est instrument qui favorise la médiocrité plutôt que le mérite, et le pouvoir politique devant-être conquis et non offert, seule la lutte, la compétition sur une base égalitaire devrait donner aux jeunes une place de choix sur les listes électorales. Par contre, pour l’autre équipe (en l’occurrence les cellules CGD) : les jeunes, acteurs des changements politiques majeurs dans notre paysles équipes participantes mérite bien qu’on lui facilite sa participation en politique en instaurant des mécanismes contraignants de démantèlement du monopole des seniors sur les listes électorales et le quota, moyen légal, serait l’une des solutions qui encouragerait les jeunes à se lancer en politique.

Au final, c’est l’équipe PYPA qui s’est classée la première et le CODEFEC deuxième. Elles ont reçu respectivement pour la première : un trophée, des livres et une enveloppe de cent mille francs (100 000) francs CFA et la deuxième : des livres et une enveloppe de cinquante mille (50000) francs.

Les autres équipes en compétition ont reçu des prix de participation.

Le jury était composé de M. Ismaël DIALLO, Président du jury ; de M. Clément GANEMTORE (Directeur de publication de La Voix du Juriste) et de Mme Adèle OUEDRAOGO.

le juryQue retenir de concours de plaidoirie ?

S’il est souhaitable qu’un quota de jeune soit instauré pour faciliter la participation des jeunes en politique, il faut qu’il soit accompagné de critères qui permettraient de promouvoir les jeunes les plus méritants sur les listes électorales.

Publicités
À propos

La Voix du Juriste est une start-up du type Legal tech, elle fait la promotion de l’accès à la Justice par l'information et les services juridiques.

Tagged with: , ,
Publié dans Actualité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Conseil Juridique

Entrez votre adresse mail pour suivre ce site et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 4 782 autres abonnés

Suivez-nous sur Twitter
%d blogueurs aiment cette page :