Attaques terroristes de Ouagadougou:Le droit à l’information fait partie des droits fondamentaux du citoyen burkinabé

terroristes tués lors de l'assaut

Ce présent article fait suite au communiqué de la RTB relatif à la couverture de l’attaque terroriste du 15 janvier 2016 et nous avons estimé que des éclaircissements devaient être donnés à ce sujet.

Nous voulons apporter notre soutien aux journalistes de la RTB et cela à plus d’un titre. Les Burkinabè ont droit à l’information, c’est ce que précise l’article 8 de la Constitution en termes : « : Les libertés d’opinion, de presse et le droit à l’information sont garantis.

Toute personne a le droit d’exprimer et de diffuser ses opinions dans le cadre des lois et règlements en vigueur.» Et le code l’information se veut un peu plus claire, en effet, l’article 1er dispose que : «  Le droit à l’information fait partie des droits fondamentaux du citoyen burkinabé. ».

Ces dispositions viennent nous rappeler que le droit à l’information garanti par la Constitution et les lois est un droit fondamental du citoyen burkinabè. Ainsi, on peut comprendre que le principe voudrait qu’en toute circonstance que l’information soit être servie aux burkinabè. Mais précisons que ce principe n’est pas absolu et comporte des exceptions, dès lors, il existe des circonstances où l’information ne peut pas être pourvue. Ces circonstances sont énumérées à l’article 51 du code ‘information : « L’information peut être refusée aux journalistes professionnels dans le cas où elle est de nature à:

  • porter atteinte à la sécurité intérieure et extérieure de l’Etat;
  • divulguer un secret militaire ou économique d’intérêt stratégique;
  • faire échouer, dévier ou compromettre une enquête ou une procédure judiciaire effectivement en cours;
  • porter atteinte à la dignité et à la vie privée du citoyen. »

Revenons-en aux faits et selon le communiqué de la RTB, nous citons : « Alors que nous étions en édition spéciale à partir de 22H15 pour permettre au grand public des villes et des campagnes d’avoir la bonne information sur ce qui se passe, des éléments des forces de sécurité ont fait irruption au studio pour interrompre le travail. Ils ont affirmé obéir à leur hiérarchie et nous ont obligé à mettre fin à notre édition spéciale. »

Nous comprenons mal cet acte des forces de sécurité même si elles veulent se prévaloir de l’argument du secret militaire, de la sécurité intérieure et extérieure de l’Etat. La Gendarmerie ou la Police a peut-être mal interprétée cette disposition du code l’information. Le principe étant le droit à l’information, l’émission ne devait pas être interrompue, étant donné que la nature de l’émission ne représentait pas en elle-même un risque à la sécurité nationale ou à la poursuite des opérations qui avaient cours. Nous déplorons cette méthode qui est d’un autre âge et contraire à la dynamique du Burkina post-insurrectionnel où les relations entre institutions du Faso sont privilégiées. Dans ce cadre, la Gendarmerie ou la Police auraient pu saisir le Conseil supérieur de la Communication et demander que certaines informations à caractère stratégique (comme la position des forces de l’ordre) ne soient pas divulguées sur les médias.

Dans une situation de grand émoi, les populations ont besoin d’être d’informées, surtout avoir des informations fiables et éviter d’être la proie des rumeurs qui foisonnent en pareille circonstance.

Pour notre part, nous félicitons les journalistes de la RTB pour leur professionnalisme et leur détermination à informer le peuple burkinabè et souhaiter que plus jamais de tels incidents ne se reproduisent dans ce Burkina nouveau.

Clément GANEMTORE

Directeur de Publication

À propos

La Voix du Juriste est une start-up du type Legal tech, elle fait la promotion de l’accès à la Justice par l'information et les services juridiques.

Tagged with:
Publié dans Actualité, Droit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :