Journée d’étude sur la loi de finance 2016

Pr Luc Marius IBRIGA

Le Conseil National de la Transition (CNT) a adopté le samedi 26 décembre 2015 le projet de loi de finances pour l’exécution du budget de l’Etat, gestion 2016. Celui-ci est établi à 1 583 576 018 000 FCFA en ressources et à 1 823 133 477 000 FCFA en dépenses. Les masses financières en jeu montrent l’importance du budget pour le fonctionnement de l’Etat, mais aussi pour l’économie et la vie financière nationale.

Malgré cette importance, les finances publiques demeurent, hormis l’impôt, l’élément le plus méconnu de la chose publique, dans les pays africains en général, et au Burkina Faso en particulier. En dehors des parlementaires, des fonctionnaires, des étudiants en sciences juridiques, économiques et de gestion, très peu de citoyens ont une connaissance de la façon dont l’Etat mobilise des ressources pour couvrir les dépenses publiques ainsi que le rôle du budget dans l’économie.

Au regard de ce qui précède et devant l’impérieuse nécessité de contribuer à la diffusion des finances publiques au Burkina Faso, le besoin se fait sentir de mener des réflexions sur la loi de finance 2016.

C’est dans ce cadre que s’est tenu, le 17 mars dernier, à l’hôtel Royal Beach, sous le parrainage du Premier Ministre, Paul Kaba THIEBA, Cette journée d’études qui visait à travers l’examen de la loi de finances 2016, de contribuer à l’amélioration des connaissances des citoyens sur les finances publiques en facilitant leur diffusion.

Cette cérémonie a été organisée par l’Institut de Recherche sur les Finances, les Investissements au service du Développement «IRFID », une structure nationale reconnue officiellement en 2012 sous le récépissé n° 2012-924- MATDS/SG/DGLPAP/DASOC du 25 juin 2012.

L’IRFID se veut être une organisation de chercheurs d’horizons divers sans distinction de considérations philosophiques, idéologiques et religieuses. Il entend se positionner dans le domaine de la recherche indépendante et appliquée, pour la mise en œuvre des politiques publiques. Il s’inscrit ainsi dans la tradition des « think tanks » américains, où la recherche académique sert à alimenter le débat public sur les politiques, à influencer la pratique de l’État et à proposer des alternatives.

Plusieurs panels ont ponctué cette journée scientifique, dont les thèmes suivants ont constitué le plat de résistance: « Contexte général d’adoption de la loi de finance 2016 », « Contenu et innovations de la loi de finance 2016 » et « Exécution et Contrôle budgétaire ». Sous, leurs regards bien avertis, Les personnalités comme les Pr Abou Saïb Coulibaly, Pr IBRIGA Luc Marius et Adama SANOU (DGI) ont présidé ces panels.

Le Pr Séni OUEDRAOGO a promis d’autres journées scientifiques au cours de cette année et sur cette perspective que cette première a pris fin.

Clément GANEMTORE

À propos

La Voix du Juriste est une start-up du type Legal tech, elle fait la promotion de l’accès à la Justice par l'information et les services juridiques.

Publié dans Actualité, Droit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Conseil Juridique

Entrez votre adresse mail pour suivre ce site et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 4 421 autres abonnés

Publicité
Suivez-nous sur Twitter
%d blogueurs aiment cette page :