Journée de réflexion SBDC: Les organisations de la société civile dans l’insurrection et la transition

ILBOUDO Marie Léa et KABORE Pingwendé Viviane

Mener une réflexion sur la participation des OSC dans l’insurrection et la transition au Burkina Faso pose instamment le problème suivant : quelle est le rôle joué par les OSC dans la conduite de l’insurrection populaire, la mise en place et la gestion de la transition politique au Burkina Faso? Cette mission est-elle conforme au rôle normal des OSC? Quelle solution pour rendre beaucoup plus efficace l’action de la société civile ? Quelques questionnements suscités par le thème : « Les organisations de la société civile dans l’insurrection et la transition » et dont l’Action Tank de l’Institut Polytechnique Privé Shalom s’est évertué à répondre.

Juriststore.com

Une telle réflexion est pleine d’intérêt dans la mesure où l’insurrection a contribué à l’un des changements les plus spectaculaires d’ordre politique et constitutionnel en Afrique Noire moderne et peut revêtir des enseignements très intéressants pour d’autres Etats. C’est là d’ailleurs qu’elle est vraiment d’actualité.

Pour ILBOUDO Marie Léa et KABORE Pingwendé Viviane, les deux impétrantes de cette journée de réflexion, L’intérêt de cette réflexion commande que l’analyse soit orientée vers la contribution des OSC dans le déclenchement de l’insurrection et dans la conduite de la transition (I) et les insuffisances dans l’action des organisations de la société civile (II) en vue d’en ressortir les perspectives pour une meilleure participation de celle-ci dans les affaires publiques.

Faut-il le rappeler, cette journée de réflexion s’est tenue le samedi 28 mai 2016 à l’ l’Institut Polytechnique Privé Shalom. La quatrième du genre organisé par la Société Burkinabè de Droit Constitutionnel, cette activité a connu la présence effective de son Président, le Pr Abdoulaye SOMA.

Pr SOMA

Après avoir fait l’exposé du fruit de leur recherche, Mlle ILBOUDO et Mlle KABORE parviennent à la conclusion que la participation active des OSC à la chute du régime de Blaise Compaoré associée à la volonté d’inclure toute les composantes de la société, à l’animation de la transition selon l’esprit de la charte, et le désaveux des populations vis-à-vis des dirigeants et de leur parti perçu comme des « traitres » ont fortement contribué à l’implication des OSC dans la transition politique au Burkina Faso. Certes, cette implication a eu des avantages pour la démocratie burkinabé, mais elle n’a pas été sans inconvénient au regard de toutes les insuffisances constatés lors de la gestion de la transition. Porte-parole de la population, les OSC ont vu leur crédibilité, leur objectivité, ainsi que leur impartialité se ternir. Ainsi, ne sommes-nous pas en droit de nous interroger sur la capacité des OSC à contribuer véritablement à un renouveau démocratique quand elle cesse d’être un contre-pouvoir ?

Terminer par cette ouverture, c’est une invitation à poursuivre la réflexion sur un sujet d’intérêt actuel et futur pour notre pays et qui mériterait davantage d’être approfondi.

Clément GANEMTORE

À propos

La Voix du Juriste est une start-up du type Legal tech, elle fait la promotion de l’accès à la Justice par l'information et les services juridiques.

Publié dans Actualité, Droit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Conseil Juridique

Entrez votre adresse mail pour suivre ce site et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 4 498 autres abonnés

Publicité
Suivez-nous sur Twitter
%d blogueurs aiment cette page :