Le principe d’égalité de valeur des droits de l’Homme

droitConsacré lors de la deuxième conférence mondiale sur les droits de l’homme – tenue à Vienne du 14 au 25 juin 1993 -, le principe d’égalité de valeur des droits de l’homme pour le Professeur Abdoulaye SOMA, signifie qu’il n’y-a pas de hiérarchie possible à établir entre les différentes catégories de droits de l’homme, tant tous les droits imposent aux Etats les mêmes charges et impliquent les mêmes obligations à savoir : respecter, protéger et donner effet. En effet, il est établi que « tous les droits de l’homme sont universels, indissociables, interdépendants et intimement liés » de sorte que « la communauté internationale doit traiter des droits de l’homme globalement, de manière équitable et équilibrée, sur un pied d’égalité et en leur accordant la même importance ». 

Les droits de l’homme ont acquis  une dimension universelle au lendemain des années 1945. Cette période marquait la fin de la seconde guerre mondiale et le début de la guerre froide. L’opposition idéologique entre occidentaux et communistes a eu de fortes implications sur la conception et la protection des droits de l’homme à cette période. Chaque bloc en effet était attaché à une catégorie de droits et de facto rejetait systématiquement les autres catégories ou ne leur accordait qu’une infime protection. Les occidentaux par exemple déniaient aux droits économiques, sociaux et culturels tout effet juridique. La situation a cependant évolué de nos jours. L’heure est à la consécration de l’égalité de tous les droits. Tous les droits de l’homme tendent à la préservation de la dignité humaine – laquelle est indivisible – de sorte que si l’on privilégie une catégorie de droits de l’homme au détriment d’une autre, on empiète du même coup sur un aspect de la dignité humaine (Professeur SOMA). Chaque droit dépend des autres et est lié à eux de telle manière que la violation de l’un affecte l’exercice des autres droits. Par exemple, que vaut le droit à la vie ou l’interdiction de la torture pour une personne souffrant de faim ?

pub1

« Les droits civils et politiques et les droits économiques, sociaux et culturels sont donc complémentaires et aussi essentiels les uns que les autres à la dignité et à l’intégrité de chaque personne ». C’est du reste ce que confirme la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples dont le préambule enseigne que « les droits civils et politiques sont indissociables des droits économiques, sociaux et culturels, tant dans leur conception que dans leur universalité, et que la satisfaction des droits économiques, sociaux et culturels garantit la jouissance des droits civils et politiques ».

Pour le cas précis du Burkina Faso, pendant longtemps, le pays est resté dans une dynamique de hiérarchisation des droits. Cette inégale protection des droits de l’homme est due à l’histoire de ces droits dans notre pays, laquelle est intimement liée à l’histoire constitutionnelle du pays. Les tumultes constitutionnels qu’a connu le Burkina Faso ont fait que pendant longtemps, la lutte pour la protection des droits de l’homme a été entendue sinon confondue à une lutte pour la quête de la liberté des citoyens face à un Etat oppresseur. Ce qui a longtemps été réclamé, c’est la liberté, notamment, la liberté d’expression, d’opinion, de manifestation… Aujourd’hui, les relations entre l’Etat et les individus sont autres. Les citoyens, en plus d’exiger de l’Etat de s’abstenir de violer leurs droits, ont droit à ce que l’Etat prenne toutes les mesures positives pour donner effet à tous leurs droits et à toutes leurs libertés. La législation doit donc opérer un retour imminent au principe fondamental d’indivisibilité des droits en vue d’assurer une meilleure protection des droits de l’homme.

Par: Yann Marius SOMA

Publicités
À propos

La Voix du Juriste est une start-up du type Legal tech, elle fait la promotion de l’accès à la Justice par l'information et les services juridiques.

Publié dans Droit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Conseil Juridique

Entrez votre adresse mail pour suivre ce site et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 4 782 autres abonnés

Suivez-nous sur Twitter
%d blogueurs aiment cette page :