Hommage au Pr Filiga Michel Sawadogo / Colloque scientifique sur le thème « Les horizons du droit OHADA »

La communauté OHADA a rendu hommage au Pr Filiga Michel Sawadogo, admis à la retraite comme enseignant-chercheur de l’université de Ouaga 2, par un colloque scientifique sur le thème « Les horizons du droit OHADA » organisé à Ouagadougou les 5 et 6 avril 2018.

C’est dans le cadre très convivial de la salle des Actes de l’université Pr Joseph KI-ZERBO de Ouagadougou que s’est tenu les 5 et 6 avril 2018, le colloque scientifique et la journée d’hommage au Pr Filiga Michel Sawadogo, enseignant-chercheur de droit depuis 1981.

Il convient de rappeler succinctement que le Pr Filiga M. Sawadogo a occupé successivement les fonctions de doyen de la faculté de Droit, de Recteur de l’université de Ouagadougou, de membre du Conseil constitutionnel, Directeur général des Impôts, et de Ministre en charge de l’Enseignement supérieur. Celui qui est, actuellement Commissaire à la Commission de l’Union économique et monétaire Ouest africaine (UEMOA), a servi son pays comme il le pouvait durant 37 ans. Après de bons et loyaux services à la fonction publique, il est autorisé à faire valoir ses droits à la retraite en cette année 2018.

Mais c’est aussi un des pionniers de l’OHADA qui est aujourd’hui célébré par ses pairs de la communauté universitaire. Quoi de plus normal donc que le Secrétariat permanent de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA), en collaboration avec l’Unité de formation en sciences juridique et politique (UFR/SJP) de l’Université Ouaga 2 organise ces journées d’hommage pour reconnaitre les mérites de cette éminence grise. Les travaux du colloque scientifique qui s’est tenu à l’occasion de cet hommage ont été publiés sous la forme de « Mélanges » en l’honneur de l’éminent juriste.

Pour le ministre béninois de la Justice, le Pr Joseph Djogbenou, Coordonnateur de cette importante activité scientifique, cet hommage rendu au Pr Filiga Michel Sawadogo est mérité car il a été l’un des premiers formateurs des formateurs en droit OHADA, un enseignant-chercheur dont les contributions sont des références aussi bien pour le Burkina Faso son pays d’origine que pour l’Afrique et au plan universel. « C’est pour cela que ses collègues, ses disciples et praticiens ont décidé de lui consacrer un ouvrage », a-t-il confié. C’est une manière pour eux de lui marquer leur reconnaissance d’avoir été formés et nourris à la sève de son savoir. L’ouvrage intitulé « Les horizons du droit OHADA », souligne la qualité des contributions du Pr Filiga Michel Sawadogo à toute la matière de droit notamment au droit privé, surtout au droit OHADA qui est un droit en pleine construction.

Pr Filiga Michel Sawadogo

« Le terme “horizon” se pose en prospection, en une démarche prospective, quels sont les limites, les signaux du droit des affaires africain issu de l’OHADA. Chaque spécialiste a posé le regard sur sa matière dans l’actualité et dans tout ce qui pourrait advenir de notre droit commun, le droit OHADA », a souligné le Garde des sceaux du pays du roi Béhanzin. C’est un réel « Mélanges » des enseignants d’Afrique et de France qui a été conçu et réalisé en l’honneur de l’homme. Aussi le Pr Dominique Kabré, agrégé des Facultés de droit et actuel Directeur de l’UFR/SJP de l’Université Ouaga 2, lui-même ancien étudiant de celui qui est célébré en ce jour, a laissé entendre que l’héritage est lourd à porter. « On n’aura pas un autre professeur comme lui. Notre satisfaction c’est qu’il a tracé des sillons, il a tracé une route et cela nous permet de la suivre et tenter d’être comme lui » a-t-il renchéri. Quant au Pr Seni Ouédraogo, l’actuel ministre en charge de la Fonction publique du Burkina Faso, il a remercié les éminents universitaires qui ont fait le déplacement de plusieurs pays pour célébrer un des illustres enseignants de droit. Pour lui c’est un signal fort qui a été envoyé à toute la nation burkinabè pour qu’à la suite de « ces éminences grises africaines qui rendent hommage à un des nôtres, nous nous préparions à prendre la relève pour organiser une cérémonie digne de ce nom à notre illustre professeur ». Il a reconnu que le Pr Filiga Michel Sawadogo est d’une immensité intellectuelle importante car il avait la capacité d’embrasser toutes les branches du droit (public, privé).

« Cela va au-delà de mes attentes », a simplement déclaré le Pr Filiga Michel Sawadogo tant il a été surpris par la mobilisation de ses pairs du Burkina et d’Afrique et du monde. Ce fut des moments de grande émotion pour lui, il n’a pas manqué néanmoins de remercier le président de la Commission de l’UEMOA pour le parrainage de ces journées ainsi que les délégations du Benin, du Cameroun, du Gabon, du Niger, du Togo. Pour la génération montante, son message est clair. Il faut se mettre au travail, chercher l’excellence et s’investir. « C’est le travail qui paie. J’espère que nous tous allons-nous investir pour travailler pour ce pays car il le mérite bien », a-t-il laissé entendre. Selon le nouveau retraité, ces journées d’hommage représentent humblement le couronnement de sa carrière. « Tout laisse croire que c’est une carrière qui a été réussie », a-t-il confié. Que de remerciements donc à l’endroit de Dieu, des autorités et des personnes qui se sont impliquées dans cette organisation. En ce grand jour, le fiscaliste a une pensée particulière pour sa femme qui a toujours été à ses côtés, sa famille et ses amis. « Quand je parle de la carrière d’universitaire, on a toujours un regard sur les étudiants parce que c’est eux aussi qui peuvent nous aider dans notre accomplissement. Si vous avez des étudiants attentifs, studieux, intéressés qui se battent, votre œuvre d’éducation, de formation va réussir ». L’éminence grise a conclu en invitant les étudiants à plus d’implication dans les études pour plus de succès.

Présent évidemment aux côtés de son ainé pour cet hommage mémorable, le Pr Dorothé Sossa, Secrétaire permanent de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA) a animé la conférence inaugurale du colloque scientifique sur le thème : « Les horizons des réformes du droit OHADA ». Selon lui, les horizons sont d’abord expansionnistes du point de vue normatif (adoption des textes). En témoignent les matières énumérées à l’article 2 du Traité OHADA et le Conseil des ministres de l’OHADA ne se prive pas d’ajouter des matières (l’adoption récemment de texte sur la médiation par exemple). Cette expansion est également spatiale car beaucoup d’Etats s’intéressent aujourd’hui à l’espace OHADA et veulent y adhérer.

Cercle OHADA du Burkina (et aussi l’UNIDA) reconnait en Pr Filiga Michel Sawadogo un intellectuel de très grande valeur qui a accompli un travail immense pour hisser l’OHADA sur les sentiers de construction de l’Afrique de demain. Il est de ceux grâce à qui « depuis 25 ans, le droit OHADA trace les sillons d’un espace juridique africain unique, autant uniformisé qu’harmonisé, intégré sans toutefois être intégral. Pourtant, ces lignes bougent constamment… ».

Pour contacter Cercle OHADA du Burkina, Une référence en Droit des Affaires Africain OHADA, au tél. : +226 78 27 00 74 ou 75 31 57 92 ; E-mail : cerclohadaburkina@yahoo.fr.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s