Le meilleur Partenaire du BURKINA FASO en 2014

Ambassadeur-des-USAComme les grandes histoires s’écrivent avec les grands hommes, il est arrivé à Ouagadougou un an plutôt, précisément le jeudi 12 septembre 2013. Cet homme, les burkinabè ne l’oublieront pas de sitôt pour avoir brisé le silence complice de la Communauté internationale et se distinguer comme ami solitaire du Burkina Faso dans les moments critiques de notre jeune démocratie. Au-delà des intérêts de son pays, il a su défendre les intérêts de notre pays et par ricochet ceux des africains désireux d’institutions fortes pour les pays. Fin diplomate, c’est par un discours toujours teinté d’humour que l’ambassadeur partage les opinions et positions de son pays.

Lavoixdujuriste au regard de ce qui précède, désigne le Dr Tulinabo Salama Mushingi, Ambassadeur des États Unis, meilleur Partenaire du Burkina Faso en 2014 et à travers lui le peuple américain qu’il a su représenter et défendre les intérêts. On se souviendra également de sa tournée dans toutes les régions du pays.

Pour la petite histoire, le Dr Tulinabo Salama Mushingi était jusqu’à sa nomination, en fonction au Secrétariat d’État. Auparavant, il était Directeur des Services généraux à Maputo au Mozambique de 1994 à 1996, il a ensuite servi en tant que Directeur administratif au consulat des États Unis à Casablanca au Maroc. Entre 2009 et 2011, il a servi à l’ambassade des États Unis à Addis Abeba, en Éthiopie, puis à Dar es Salam en Tanzanie de 2006 à 2009. L’ambassadeur a également servi à la Maison Blanche où il a été entre autre, Directeur des services généraux de surveillance de 2003 à 2006 et directeur d’affectation et de mission  au bureau des Ressources humaines de 1999 à 2001.

Titulaire d’un Bachelor et d’un Master de l’Institut supérieur pédagogique de Bukavu en République démocratique du Congo, et également d’un Master de l’Université Howard et d’un doctorat de l’Université Georgetown aux États-Unis d’Amérique, DR Mushingi a entamé sa carrière en tant que formateur de langue et de culture au service du Corps de la Paix.

La Rédaction